Shaary Strasbourg : Découvrez l’alternative écologique du moment en autopartage

xr:d:DAGBdQOclyw:165,j:5378848397238066904,t:24041114
SHAARY > Blog > Shaary Strasbourg : Découvrez l’alternative écologique du moment en autopartage

À Strasbourg, le paysage de l’autopartage s’enrichit avec l’arrivée de Shaary, un nouveau service qui promet de révolutionner la mobilité urbaine.

Lancé le 12 mai 2022, Shaary se positionne comme un concurrent direct de Citiz, déjà bien implanté dans la ville.

Ce service, porté par la société Wesk, mise sur une flotte de Dacia Spring électriques pour séduire les Strasbourgeois à la recherche d’options de transport écologiques et pratiques.

L’initiative de Shaary à Strasbourg ne se limite pas à offrir une alternative de mobilité ; elle reflète une tendance croissante vers des solutions de transport plus durables. Avec quelques étapes simples pour bénéficier de ses services, Shaary vise à faciliter l’accès à l’autopartage et encourager une réduction de l’empreinte carbone en ville.

Découvrons ensemble comment Shaary entend s’imposer dans le paysage de l’autopartage à Strasbourg.

Présentation de Shaary à Strasbourg

L’arrivée de Shaary sur le marché de l’autopartage

Shaary, un nouveau venu dans l’écosystème de l’autopartage à Strasbourg, s’est lancé avec une proposition audacieuse pour transformer la mobilité urbaine. En exploitant une flotte entièrement électrique composée de Dacia Spring, Shaary cible les résidents et visiteurs de Strasbourg en quête d’options de transport durables et pratiques.

Cette initiative s’inscrit dans une tendance plus large vers des solutions de mobilité écologiques qui facilitent l’accès à l’autopartage tout en réduisant significativement l’empreinte carbone dans les espaces urbains.

Le concept unique de Shaary

Le modèle opérationnel de Shaary se distingue par sa flexibilité et son accessibilité.

Les utilisateurs bénéficient d’un accès sans abonnement via une application mobile intuitive qui permet non seulement la localisation mais aussi le déverrouillage des véhicules. Avec des tarifs compétitifs incluant 0,35 euro par minute en déplacement, 17 euros pour une heure ou 50 euros pour la journée complète, et un coût réduit à 0,15 euro pendant les pauses, Shaary propose une alternative économique aux modes traditionnels de transport. Une équipe locale assure le service clientèle 24h/24 et 7j/7, garantissant ainsi une expérience utilisateur sans faille.

découvrez aussi :  Faut-il avoir le code pour conduire une voiture sans permis ?

La jeune entreprise française mise sur cette combinaison d’accessibilité financière et d’utilisation facile pour se positionner avantageusement sur le marché strasbourgeois face aux acteurs existants comme Citiz.

Dans cet environnement concurrentiel dynamique où chaque acteur cherche à offrir plus que simplement un moyen de transport – un engagement envers un avenir durable – , Shaary s’efforce d’établir sa marque comme synonyme d’innovation responsable au sein du paysage urbain alsacien.

Comparaison avec d’autres services d’autopartage

Similarités et différences

Shaary, en tant que nouveau service d’autopartage à Strasbourg, présente des caractéristiques uniques tout en partageant certaines similitudes avec ses concurrents comme Citiz.

Une analyse comparative révèle les aspects distinctifs de Shaary ainsi que les éléments communs aux services d’autopartage dans la région.

D’abord, l’accès aux véhicules chez Shaary s’effectue via une application mobile qui permet de localiser et déverrouiller les voitures, une fonctionnalité également présente chez plusieurs autres opérateurs.

Cependant, Shaary se distingue par son modèle tarifaire sans abonnement, offrant une flexibilité accrue pour les utilisateurs occasionnels. Les prix sont compétitifs : 15 euros pour le déverrouillage du véhicule suivi de 0,35 euro par minute de déplacement. Le tarif passe à 0,15 euro la minute en mode pause, tandis que le coût est plafonné à 17 euros l’heure ou 50 euros la journée.

En comparaison, Citiz propose souvent un système basé sur différents forfaits d’abonnement visant à répondre aux besoins variés des utilisateurs réguliers et occasionnels. Bien que leurs modèles tarifaires puissent différer en complexité, l’intérêt commun reste de fournir une solution pratique et économique pour des trajets courts ou moyens dans la ville.

La flotte électrique composée principalement de Dacia Spring est un autre point fort pour Shaary. Cette orientation vers des véhicules écologiques correspond à une tendance générale dans le secteur de l’autopartage visant la réduction des émissions carbone. Toutefois, ce choix n’est pas exclusif à Shaary ; Citiz aussi intègre progressivement des véhicules électriques ou hybrides dans son offre.

découvrez aussi :  Comment Choisir sa Trottinette Électrique ?

Un aspect notable concerne le soutien et l’intégration locale : Shaary bénéficie d’une équipe dédiée au service client disponible 24h/24 et 7j/7 garantissant ainsi une expérience utilisateur optimale. Ce niveau de support localisé est comparable chez certains concurrents mais varie grandement selon les opérateurs.

L’univers de l’autopartage à Strasbourg voit donc en Shaary un acteur prometteur qui mise sur sa simplicité d’utilisation et ses tarifs attractifs pour se distinguer. Malgré cela, tous ces services partagent un objectif commun : offrir une alternative fiable à la possession individuelle de voiture afin de favoriser une mobilité urbaine plus durable et moins congestionnée.

Impacts sur la mobilité urbaine à Strasbourg

Contribution à la réduction de l’empreinte carbone

L’arrivée de Shaary, un nouveau service d’autopartage 100% électrique, joue un rôle significatif dans l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction de l’empreinte carbone à Strasbourg.

En mettant à disposition une flotte de Dacia Spring électriques, Shaary encourage les habitants à opter pour des modes de transport plus écologiques. Ce choix contribue directement à diminuer les émissions de CO2 générées par les véhicules traditionnels fonctionnant aux combustibles fossiles. De plus, en favorisant l’utilisation partagée des voitures, Shaary aide à réduire le nombre total de véhicules en circulation, ce qui se traduit par une baisse conséquente des gaz nocifs rejetés dans l’environnement.

Effets sur le trafic et le stationnement

Shaary impacte également positivement le trafic et le stationnement au centre-ville ainsi qu’en périphérie de Strasbourg. Grâce à son modèle sans abonnement et sa tarification compétitive basée uniquement sur le temps d’utilisation, ce service rend l’autopartage accessible à un plus grand nombre d’utilisateurs.

Cette accessibilité accrue peut conduire à une réduction du volume des voitures personnelles sur les routes, contribuant ainsi à alléger la congestion routière aux heures de pointe. Par ailleurs, avec sa politique flexible concernant les zones de stationnement – permettant aux utilisateurs de garer librement les véhicules dans des espaces dédiés ou payants – Shaary offre une solution pratique au problème persistant du manque de places de stationnement disponibles en ville. Cette approche favorise non seulement un environnement urbain moins encombré mais encourage aussi une utilisation plus judicieuse et partagée des espaces publics.

découvrez aussi :  Shaary Nice transforme l'urbanisme : découvrez comment

 

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire